/* */ /* */

mardi, novembre 30, 2004

Bureau on Demand

Ce matin, j'ai recu la visite au bureau d'une conseillère personnelle d'agencement intérieur (ou quelque chose approchant) qui voulait développer avec moi un "concept ergonomique d'habitabilité", traduction non garantie.

Avant, quand on voulait un nouveau bureau (table, chaise, armoires...), on mesurait, on ouvrait un catalogue et on commandait. Maintenant, c'est plus du tout ca. Il y a des sociétés qui prennent en charge ces choses là (jusque là très bien), et qui n'ont pas manqué au passage d'y ajouter des services à la pointe et de marketer le tout de manière un peu sexy pour justifier leurs marges sûrement aussi confortables que les bureaux qu'elles installent.

Ca donne un entretien d'une demi-heure pour aider le client à définir son concept de well-being (Wohlfühlen en allemand), sa vision de la pièce, des équilibres de volumes, de couleurs, d'espaces, la convivialité souhaitée pour le coin du visiteur, et j'en passe. Au final, on se retrouve avec une ébauche dessinée du concept et un devis (concept lui aussi).

Je devrai recevoir ca dans les jours qui viennent. Ouf, heureusement que je n'ai pas commandé un bureau et une armoire dans un bête catalogue, j'aurais pu me planter de concept d'ergonomie, et surtout passer à côté d'un beau concept de connerie.

lundi, novembre 29, 2004

Coup de gueule contre un modèle

Mettons de côté un instant les nouvelles du genre l'acceptation suisse de la recherche sur les cellules souches, et la création de la première chaine de télévision indépendante en Afghanistan, et la libération de plusieurs dissidents à Cuba. Ce qui suit est moins encourageant.

Je suis encore tombé sur des images (partiales?) d'une armée tirant sur une foule, des hélicoptères mitraillant des civils, et des témoignages après coup de civils et de militaires qui ne concordaient pas. 57 morts. Civils.
L'Irak? non, la Côte d'Ivoire.

Plus tard, je suis aussi tombé sur des images de bulletins de votes falsifiés, des témoignages d'électeurs fictifs, des observateurs de scrutins qui se font taper dessus.
La Floride? non, la Roumanie et l'Ukraine.

Encore plus tard, je suis tombé sur un show politique énorme, avec des frous-frous et de la musique, des lumières et des slogans choc, des stars et des clichés.
Une primaire démocrate dans l'Ohio? non, l'investiture du président du plus gros parti de France.

Quand les uns s'accommodent de compromis avec la démocratie, les autres ne tardent pas à les imiter.

Guide du bon citoyen

Je me suis fait immatriculer la semaine dernière au consulat de France. Comme ca, s'il y a une guerre entre l'Autriche et la France, je ferai partie du premier groupe à être évacué :-)

J'ai eu une fille de la chancellerie consulaire aujourd'hui au téléphone, qui m'a expliqué comment voter pour chaque scrutin.

Pour les référendums et l'élection présidentielle, je vote au consulat, qui m'envoie quelques jours avant le scrutin les différents choix possibles et la propagande associées.
Pour les élections municipale et européenne, je participe au vote organisé par l'administration autrichienne, qui me contacte aussi avant.
Pour toutes les autres élections, notamment législative et régionale, je vote en France à la commune où je suis inscrit, mais si je fais une procuration, alors c'est au consulat, mais je n'ai pas la propagande électrorale.

Ca a bien duré 10 minutes, pour 2 pauvres scrutins prévus pendant mon séjour viennois. Mais au moins, s'il y a un premier tour du genre d'un certain 21 avril quand j'étais à l'étranger et non inscrit, je serai paré.

Les virus d'europe centrale (suite)

Ca y est, j'ai fait ma mise à jour anti-virus contre la grippe. Le service médical de la boîte m'a appelé ce matin et dit de passer. Le tout a du durer 2 minutes maxi, l'infirmière n'ayant vraisemblablement pas envie de discuter. En tout cas, bien plus rapide que Norton.

Ca, c'est de la bonne lutte saine contre l'absentéisme. Et moi, ca me fait une excuse de moins le jour où je serai trop fatigué pour aller au bureau :-)

dimanche, novembre 28, 2004

Support client par email

Allons bon. Voilà qu'en rentrant après ma séance de natation dominicale, je me rends compte que j'ai oublié mon maillot de bain à la piscine (oui oui, j'ai vérifié que je ne l'avais pas sur moi. J'aurais eu un peu froid dans le tram ceci dit).

Evidemment, la piscine ne répond pas au téléphone (le dimanche, il ne faut pas pousser). J'appelerai demain, mais je me suis dit que je pouvais tenter de les contacter par mail, pour bien montrer que j'y tiens, à mon maillot. Et bien, j'ai trouvé une adresse email de service client pour toutes les piscines de Vienne. J'imagine un peu le boulot du gars chargé de répondre aux clients le lundi matin devant 200 mails comme le mien pour un maillot perdu, une paire de flic-flac, une serviette et 100 mails de parents qui voient revenir leur progéniture avec des champignons et autres plaques rouges. Le gars doit se taper toutes les piscines pour vérifier, les vestiaires, les pédiluves, les toilettes, les douches, les bassins.

Et on dit ensuite qu'il faut alléger les services publics? ben tiens, je suis bien content de payer des impôts, moi, quand je vois ça.

Bon en fait, je ne pavoiserai que quand j'aurai retrouvé mon maillot.

Dialecte et souffrance

Parce que le match France - Nouvelle Zélande était plutôt déprimant (c'est à dire qu'on a vu plus de noir que de bleu), j'ai partagé mon attention rugbystique avec une visite sur Wikipedia. J'ai trouvé sur l'encyclopédie un article bien fait et accessible pour les non linguistes sur le dialecte viennois (lien ici). Comme je me demandais si c'était normal de ne pas comprendre certains collègues, me voilà rassuré après lecture de ces explications.

On y apprend notamment les différences caractéristiques du viennois par rapport à l'allemand, phonétiques et de vocabulaire, avec tous ses influences: vieil allemand, yiddish, italien, hongrois, tchèque et même français. C'est vrai que je l'ai déjà entendu: on dit "Trottoa" en viennois (trottoir en français), alors que ça n'a rien à voir l'allemand "Bürgersteig".

Mais d'après l'article, le dialecte viennois pur et dur est parlé par la "working class" - je cite. Ca va être marrant lundi quand je vais écouter parler viennois mes collègues en costard.

samedi, novembre 27, 2004

Installé!

J'y ai passé mon vendredi soir, mais j'ai réussi à réinstaller mon ordinateur. Exit le bloodhound (le braque...), exit Norton même (qui n'a pas été capable de d'empêcher l'invasion), j'ai mis un autre anti-virus, j'ai même eu le temps de sauver mes mails et mon carnet d'adresses, et l'ordinateur est vierge de toute saloperie pour l'instant. Bon, sauf Windows, mais ça... (et puis mettre Linux sur un portable, j'ai déjà tenté, et ca ne me chante pas trop de réessayer)

Donc comme pour la première fois depuis deux mois, je pouvais envoyer des mails, j'ai passé bien une heure à dire que j'ai déménagé et envoyer ma nouvelle adresse à mon carnet d'adresse. Oui, il faut bien une heure pour sélectionner la cent-cinquantaine de personnes à qui on donne des nouvelles. Malheureusement, je suis sûr qu'il y en aura pas mal parmi elles que je recontacterai le prochaine fois qu'à mon prochain déménagement...

Et maintenant que j'ai officiellement déménagé, je peux me mettre à ranger l'appartement et reprendre le balai là où je l'avais laissé la semaine dernière :-)

vendredi, novembre 26, 2004

Punsch

Je suis allé hier soir au marché de Noel avec une copine. Le plus célèbre, celui à Rathausplatz. Mais il a beau être le plus célèbre, il ferme comme les autres à 21h, alors son vin chaud, il faut le boire vite...

Et comme moi il ne faut pas me presser pour boire, on est allé à un marché de Noel moins célèbre, plus grand et pas pour touristes. L'alten Akh, c'est la version campus du Weihnachtsmarkt normal, c'est à dire que ca ferme plus tard (je sais pas quand, je suis parti avant...) et on peut boire de la bière. Bon, je dois dire qu'une bonne bière fraiche hier soir par 1 degré dehors, pas trop, alors je suis resté au ponch chaud. Orange, oeuf, et pomme, rien que ca.

Outsourcing

Voilà une semaine que je suis coupé de ma boite et de mes collègues en France: plus de mails, plus d'intranet. Malheureusement, ca ne peut pas être une excuse pour ne pas bosser, parce que le réseau de la filiale fonctionne (comme c'est une filiale toute jeune, elle n'est pas encore intégrée au réseau central, et je dois donc utiliser deux ordinateurs différents pour pouvoir travailler sur les deux réseaux).

Le gars du service informatique que je viens d'avoir au téléphone m'explique que c'est tout à fait normal: comme il y a un mouvement de grève de la fonction informatique pour manifester contre la volonté de la boite de l'outsourcer, tous les points d'accès à distance au réseau interne sont bloqués, et aucune date n'est prévue pour le débloquage de la situation.

Ouf, je suis rassuré, j'ai eu peur un moment que ce ne soit pas normal.

jeudi, novembre 25, 2004

Hockey 2

Hockey 2

Et voilà la preuve du score du match. 6-2, je l'avais bien dit.
L'espèce de poulet carbonisé au milieu, ce n'est pas à cause de Thanksgiving, c'est juste la mascotte de Vienne.


mercredi, novembre 24, 2004

Hockey

Alors ce soir nickel. Je suis allé voir Vienne vs Klagenfurt à la Eishalle (à la patinoire). C'était pas évident à priori pour Vienne, Klagenfurt étant en tête de classement, mais ca a marché, et on a passé un bon moment avec Thomas et son pote de la Erste Bank avec ce match de hockey. Thomas, je rappelle qu'il est controlleur de gestion dans la boite jumelle de la mienne.

Résultat 6-2 pour Vienne, il n'y a rien de tel pour 1. se sentir viennois 2. faire du networking avec des gens sympathiques (viennois évidemment). N'empêche que 6-2 pour Vienne, ca me fait bien plaisir, et ca m'intègre encore plus dans la ville, parce que j'ai passé la soirée avec des fans de la bonne équipe. Il n'y a rien de tel que le sport, si on supporte l'équipe qui gagne.

mardi, novembre 23, 2004

Réputation des boites autrichiennes

Je viens de recevoir un article qui cite une enquête PriceWaterhouse et Financial Times sur les boites ayant la meilleure réputation dans le monde.

Et voila les 6 premières autrichiennes: 1. Voest Alpine l'industrielle 2. OMV la pétrolière 3. Red Bull l'énergétique 4. Swarowski la cristalline 5. VATech la techno et 6. Telekom Austria la branchée.
C'est bizarre, ils ne sont pas allé plus loin que six, c'est peut-être qu'il n'y en avait vraiment que six connues internationalement...

Bon en tout cas, j'ai tiré la bonne pioche.

La même enquête a listé les managers les plus en vue. Bill Gates (Microsoft) en tête, Carlos Ghosn (Nissan) en troisième place, et Jésus Christ (?) en cinquième place.

Comme disait un gars que j'aimais bien écouter, nous vivons une époque formidable.

Titre sur cartes de visite

En Autriche, on fait figurer devant et après son nom ses éventuels titres (akademischer Grad).
En Allemagne, j'étais Dipl.-Wirt. Ing., ce qui rendait le mieux compte de mon diplôme francais (d'ailleurs, on le fait figurer sur une ligne en dessous du nom, pas devant). Mais ici, non seulement c'est écrit devant le nom en toute occasion (annuaire, carte de visite, plaque de porte, courrier...), mais j'ai l'impression qu'ils y accordent beaucoup d'importance. La fille Admin HR m'a demandé une copie de mes diplômes, et a envoyé mon diplôme d'école au ministère local de l'éducation, le bm:bwk, pour savoir à quel titre j'avais droit! La réponse fut assez marrante. Comme ce n'est pas une formation autrichienne, il n'y a pas d'équivalent, et il faudrait écrire en entier "Ingénieur des Arts et Manufactures", titre effectivement officiel d'un diplômé ECP, mais qui en France a du être entendu pour la dernière fois il y bien 2 siècles. J'imagine bien la largeur nécessaire de la carte de visite, si en plus c'est à écrire avant le nom.

Alors, j'ai dit que ce n'était pas possible, ca faisait ridicule en francais, et que de toute facons si je mets mes titres sur la carte de visite, c'est bien pour faire autrichien, c'est uniquement pour les locaux. La fille a été bien embêtée, je lui ai montré le paragraphe suivant dans le courrier du bm:bwk, et maintenant, elle va mettre Dipl.-Ing. devant mon nom. Tout ca pour un titre de toute facons imprononcable.

"Hier kann man anmerken, dass der von einer führenden französischen grande école wie der École Centrale Paris verliehene akademische Grad ingénieur dem österreichischen akademischen Grad Diplom-Ingenieur mit Sicherheit vergleichbar ist, wahrscheinlich sogar eher höher einzuschätzen ist als dieser, und nicht der österreichischen Standesbezeichnung Ingenieur."

Sel de cuisine (suite)

Hier je suis arrivé trop tard pour mon sel au supermarché. Et les voisins n'étaient pas là de toute la soirée. Alors ca a été boite de conserve réchauffée.

Un jour il va falloir que je regarde s'il n'y a pas dans le quartier une épicerie ouverte tard la nuit. Tard la nuit, pour le commerce autrichien, ca veut dire après 18h30. Remarque, j'ai bien vu deux magasins de location vidéo, ils doivent bien avoir un rayon frais (même si coca-chips-popcorn tous les soirs, je risque vite de m'en lasser). A voir donc.

Les virus d'europe centrale

J'ai quitté l'appart ce matin en laissant l'ordinateur tourner. Il a eu toute la nuit pour copier sur la clé usb mon dossier de mails Eudora (environ 100 Mo), mais apparemment ca ne lui a pas suffit. Pourtant quand je suis allé me coucher, il n'indiquait "plus que" 50 min restantes.

Je crois que Bloodhound.machin c'est le virus de la paresse. Quand on est atteint, on fait tout beaucoup plus lentement. Peut-être que la boite aurait du aussi me vacciner contre ca, en même temps que l'encéphalite à tiques. En tout cas maintenant, je vais me tenir à distance de l'ordinateur.

lundi, novembre 22, 2004

Les cartons et le braque

Je voulais continuer à ranger mon appart ce soir, notamment vider et jeter les derniers cartons du déménagement, et tester mon balai tout neuf, mais l'informatique en a décidé autrement.

Je suis en train d'essayer de sauver ce qui peut l'être sur mon ordinateur perso, infecté depuis 1 semaine par une saloperie de virus. Ah ça, c'est allé vite. Le technicien du fournisseur de l'accès câble venait de quitter l'appartement que mon Norton m'a lancé plusieurs alertes à la figure. Il a pu enlever plusieurs virus, mais il bloque sur Bloodhound.EP.W32. Nadine m'a dit par mail (elle devrait bosser chez Symantec, Nadine) que, en gros, j'avais droit à un tout nouveau virus. D'une part, c'est bien de se sentir à la pointe de l'innovation, même en matière de virus, d'autre part, je suis rassuré, ce n'est qu'un virus, pas un vrai chien enragé (un braque, à en croire mon dico). Et là, j'essaie de l'enlever comme elle m'a dit, sauf que sa méthode repose sur un fonctionnement normal de l'ordinateur. J'ai l'impression que l'ordinateur fait ce que je lui demande, mais tout en 50 fois trop lent. Démarrage: bien 10 minutes. Ouverture d'une fenêtre: 5 minutes. Temps estimé pour copier mon dossier mail sur la clé usb: 75 min.

Je n'ai pas le choix, il faut que j'attende devant l'ordinateur. Heureusement d'ailleurs que j'ai l'ordi du boulot ici. Et c'est donc pour ca que je ne peux pas ranger l'appart. Logique, non?

Sel de cuisine et HTML

Pas mal. J'ai réussi à créer mon blog en moins de temps qu'il ne m'en a fallu pour aller chercher des infos sur comment créer un blog.
Bon, il y a bien des trucs qui me font encore un peu peur comme le bouton "Edit HTML" et autres "Advanced Settings", mais ca va bien venir aussi, va.
Les pages de configuration sont d'ailleurs un joyeux mélange d'anglais, de francais et d'allemand, alors que je n'ai rien spécifié nulle part me semble-t-il. Comme quoi, il y a bien des infos qui sont transmises sur internet à l'insu de notre plein gré...

Allez, maintenant que j'ai posté au moins une première fois, je m'arrête pour aller de ce pas chercher du sel au supermarché du coin, parce que je n'ai pas envie de manger des pâtes aux chips comme la semaine dernière (et oui, comment faire sinon pour saler sans sel?)

Premier post

Alors, qu'est-ce que ca fait d'écrire son premier post sur le blog?
Bon, je reviens dès que tous les onglets seront configurés.