/* */ /* */

lundi, février 28, 2005

Ffrainc-Cymru 18-24


J'étais au pub samedi pour assister a la défaite des Bleus face aux dragons rouges gallois.

Pas une défaite honteuse, une jolie défaite plutôt, mais une défaite quand même. Quand j'ai vu que les Bleus dominaient en première mi-temps, je me suis relaché et j'ai discuté avec les gallois présents sans penser à Pelous, Michalak et compagnie, ce qui leur fut fatal.

J'étais bien sûr pro-irlandais dimanche contre l'Angleterre, mais ca ne m'aurait pas déplu que les anglais gagnent quand même pour nous laisser une chance de remporter le tournoi. Rendez-vous en Irlande la semaine prochaine pour un match bleu-vert.

Soirées et sorties


Pas mal de soirées et de sorties ces derniers temps, avec les discussions et rencontres qui vont avec.

Ce qui est pratique, c'est que je n'ai jamais besoin d'aller très loin, parce que mon appart est assez bien placé. J'ai eu un sacré bon feeling quand je l'ai choisi alors que je ne connaissais pas la géographie de Vienne et la topologie des sorties viennoises.

Contre-exemple qui confirme la règle: j'étais vendredi soir dans un Heuriger, une taverne traditionelle (à vin blanc local), qui comme tous les Heuriger, est à la périphérie de la ville, bien au vert (23° arrondissement), mais heureusement accessible en transports (parce que la voiture après le Grüner Veltiner et sur la neige, non merci...). Le nom Heuriger vient de l'adjectif autrichien qui signifie "de l'année en cours" (alors que l'allemand dit diesjährig). Ceci en référence au petit vin blanc jeune cultivé et servi sur place évidemment.

Ce qui est frappant dans la plupart des sorties, c'est le nombre de diplomates ou gens travaillant pour l'ONU qu'on rencontre (de toutes nationalités, de tous âges). Je suppose que c'est propre à Vienne; je ne me souviens pas que ca ait été le cas dans les autres grandes villes où j'ai séjourné.

jeudi, février 24, 2005

Vitajte v Bushislava

Aujourd'hui, les présidents russe et américain se rencontrent pas loin d'ici, à Bratislava. Ca crée un peu de bazar sur les autoroutes environnantes, mais bon, je prends les transports en commun de toutes facons...

Il est prévu que la rencontre avec la Russie se passe moins bien que celle avec l'Union Européenne en début de semaine. C'est vrai que les sujets de discorde ne manquent pas: ingérence de la Russie en Ukraine, ingérence des US en Iran et en Afghanistan, affaire Ioukos, libertés publiques et droits de l'homme en Russie etc.

J'espère qu'ils laisseront intact en partant le lieu de leur rencontre, le château dans la vieille ville, parce que je ne l'ai pas encore visité.

mardi, février 22, 2005

Lunedì

Hier, jour de congé salutaire, qui permet de commencer la semaine un mardi (quel plaisir), de récupérer du rhume et du weekend.

Visite chez l'ophtalmo, qui m'a dit d'ailleurs que je voyais "wie ein Adler", comme un aigle. Bon. Un aigle autrichien alors. Ceux que je connais, je ne crois pas qu'ils portent des lentilles ou des verres de contact.
C'était marrant, une partie des patients attend en salle d'attente, une autre attend à coté du patient qui se fait examiner. Très bizarre. Pourquoi tout le monde ne reste-t-il pas en salle d'attente? la prochaine fois j'oserai poser la question.

Le cours d'italien est passé à la vitesse supérieure, on travaille avec le livre, on écoute des dialogues, on fait des jeux de rôle. Deux nouveaux élèves d'ailleurs, dont un homme. Ouf, je ne suis plus le seul représentant de la gent masculine.

Et pour finir, soirée "Les Nuls" avec l'intégrule.

En tout cas, j'ai beaucoup plus la frite que la semaine dernière; le rhume est venu, on s'est vus, je l'ai vaincu.

vendredi, février 18, 2005

Malade, complètement malade...

Depuis deux jours. Fatigué, pas la forme, tête qui tourne, pas faim, pas actif en réunion, même pas le courage de bloguer. Ah là là, j'vous jure, les jeunes, de nos jours...

Pourvu que le weekend (de trois jours et demi, il commence dans quelques minutes) remette un peu d'ordre dans tout ca.

mardi, février 15, 2005

Ieri, san Valentino

Cours d'italien hier soir: heureusement que j'y suis allé, sinon ca aurait été exclusivement féminin... La prof, Flavia, est une suissesse de 35 ans, et enseigne aussi le francais au lycée. Bref, les meilleures conditions pour apprendre!

Io mi chiamo Tonio, ma non sono austriaco: sono francese. E conosco le parole: un bicchiere, una cartolina, un cellulare, un libro, una penna, una sedia, una chiave, una bottiglia e una tazza. Perfetto!

Certes, c'était la Saint-Valentin, et je n'ai pas fait de soirée en amoureux; mais avec qui j'aurais du la faire? (bien dommage d'ailleurs que la Saint-Valentin ne soit que le 14 février, et qu'on ne puisse pas la faire au moment où on est amoureux...)

lundi, février 14, 2005

Swing low, sweet chariot


Une ambiance de folie hier après-midi au pub pour voir la déroute de l'Angleterre contre la France en deuxième journée du tournoi des six nations.

Ou devrais-je dire la déroute de la France jusqu'à la 80ème minute...

Bon en tout cas, les Bleus ont assuré le résultat ric-rac avec 18-17, et les grands gagnants du match, ce sont les Irlandais, qui jubilaient hier devant l'écran, d'une part parce que les Anglais ont dérouillé, d'autre part parce que les Francais leur semblent décidément bien prenables chez eux...

dimanche, février 13, 2005

REM


Vendredi soir, à la Stadthalle. Ca faisait un petit moment que je n'avais pas été à un concert (le dernier, c'était les Pixies à Paris l'année dernière), et je n'ai pas été décu.

Il ont joué pas mal de titres de l'album Up, mais aussi du moins populaire New Adventures in Hi-Fi (que je préfère d'ailleurs, avec "Electrolyte", "Bittersweet Me"), et des titres comme "I wanted to be wrong" du dernier album.

On a eu le droit aussi à notre petit couplet sur la victoire de Bush aux US, et pour s'excuser de n'avoir pu l'empêcher (avec Bruce Springsteen dans la tournée "Vote for Change"), ils ont donné au public quelques hits radio à la "Everybody Hurts".

mercredi, février 09, 2005

Géographie locale


J'ai parlé du Danube et de son bras mort, autant préciser un peu les choses.

Sur le plan de Vienne, le Danube (neue Donau) coupe la carte en une diagonale nord-ouest (vers Linz, en amont) sud-est (vers Bratislava et Budapest en aval), mais si on regarde bien (on peut cliquer sur la carte pour l'agrandir), il est double: il y a en fait une île , la Donauinsel, au milieu, avec des plages et des boites de nuit l'été.

A la différence de Budapest, avec d'un côté Buda, de l'autre Pest, Vienne ne s'étale pas symétriquement de part et d'autre du fleuve : le Danube borde la Vienne historique à l'est. Un canal (Donaukanal) traverse le centre en séparant le premier arrondissement du deuxième qui est donc coincé entre le canal et le fleuve. Le canal, c'est ce petit trait bleu qui serpente en bas à gauche du fleuve. On appelle d'ailleurs les arrondissements au nord du fleuve, 21ème et 22ème, les "nouveaux arrondissements", et ca se remarque tout de suite d'ailleurs à l'architecture (constructions "Neubau" d'après-guerre).

Le bras mort (alte Donau), c'est cette partie au nord qui est reliée au fleuve uniquement en son aval, et que j'ai prise en photo ce matin (post précédent).

Pour aller au boulot le matin dans le 21ème, je traverse donc 4 fois l'eau du Danube. Pas étonnant que j'arrive trempé quelquefois.

Danube blanc


Ca y est, le danube est redevenu blanc: il est gelé par endroit, et la neige tient.

J'ai prix la photo ce matin pendant que le train était arrêté sur le pont.

Il s'agit en fait du bras mort du Danube (alte Donau). Le fleuve (neue Donau) est lui aussi gelé en grande partie aujourd'hui, mais le train ne s'est pas arrêté au dessus pour me laisser le temps de le prendre en photo...

Camerlingue et consort

En ces temps d'agitation au Vatican à cause d'une extinction de voix, il y a pas mal d'allusions à une éventuelle démission du pape et à une nouvelle élection.

Ce n'est pas que je trouve le sujet passionant a priori, mais je ne me trouve pas trop inculte face à tous les termes et notions employés. Il faut dire que je lis en ce moment Angels and Demons de Dan Brown, où il est question de conclave, d'attentat contre le Vatican, d'affrontement entre science et religion et j'en passe.

Alors par exemple, j'ai lu que le secrétaire général du Vatican est appelé "camerlingue" (camerlingo dans la version de mon bouquin), et c'est lui qui expédie les affaires courantes, qui a la responsabilité suprème de l'état après le décés d'un pape, et qui a la charge d'organiser une nouvelle élection. Le camerlingue actuel est le cardinal espagnol Somalo, mais dans le livre, il s'agit d'un jeune prêtre.

L'élection du nouveau pape par les cadrinaux, appelée "conclave", est aussi bien décrite dans le livre. Les 120 cardinaux sont enfermés dans la chapelle Sistine et isolés du monde tant qu'aucun pape n'est élu.

Il faut dire que dans le livre, il y a une bombe d'anti-matière placée au Vatican pendant la tenue du conclave, avec tout le suspens qui va avec, alors ca aide à apprendre toutes ces choses là... Mais finalement, c'est assez interessant, parce qu'il s'agit d'un protocole qui existait déjà à peu de choses près il y a une dizaine de siècles, et qui est reproduit à l'identique aujourd'hui.

Bon ceci dit, ne nous emballons pas, Karol n'a pas encore passé l'arme à gauche.

dimanche, février 06, 2005

Osama viennois


J'ai d'ailleurs vu un truc marrant sur le parking de l'Autoshow. Vienne, c'est une bonne planque, non?

Autoshow


Une photo d'il y a deux semaines, pendant le Vienna Autoshow. C'était bondé, mais j'ai quand même pu voir quelques modèles sympas (sans parler des hôtesses de certains stands). MG TF, Peugeot 307cc, Toyota MR (sur la photo) entre autres.

Pourquoi une photo maintenant? parce que j'ai oublié de décharger mon appareil photo depuis. Les autres photos du blogs, je les prends d'habitude avec mon téléphone portable, qui n'a pas besoin lui du câble et de tout le tralala.

jeudi, février 03, 2005

Coucou les p'tits loups!


Bien aimé ce dessin paru dans le journal portugais A capital à l'occasion de la convocation de Mickael Jackson au tribunal...

Bon, bonjour la présomption d'innocence, mais d'un autre côté, le dessin reste très juste et bien marrant...

Danube bleu


Le Danube est redevenu bleu cette nuit!

Il était gelé depuis ce weekend, et les températures sont remontées depuis hier; j'ai pris cette photo ce matin en le traversant pour aller au boulot, comme tous les jours.

Dès qu'il sera de nouveau gelé, je prendrais une photo du Danube blanc, vraiment impressionant d'ailleurs.